La maternité et les médias sociaux

Aujourd’hui, j’ai envie de parler d’un sujet qui, à première vue, n’a aucun rapport avec la maternité… la dépendance aux médias sociaux. La semaine dernière, j’ai eu une indication claire que j’avais une dépendance à Facebook et à Twitter (pour ne pas les nommer)… J’ai donc décidé de faire une pause de Facebook et de fermer mon compte Twitter.

Cette décision a eu une incidence sur la façon dont je vis ma maternité… (Bon, je n’ai pas encore vaincu ma dépendance, loin de là! Mais j’ai eu quelques prises de conscience qui m’ont fait du bien…)

1- Je suis plus présente pour ma fille. Avant ma pause, j’étais présente physiquement, mais pas vraiment mentalement. Même quand elle mangeait et jouait, j’avais toujours un œil sur mon ordinateur ou mon cellulaire (faut le faire!). Maintenant, je passe beaucoup plus de temps à jouer et à interagir avec elle (et avec mon chum!). Ça fait du bien!

2- Je dors beaucoup mieux. Avant, j’avais toujours une idée de « génie » juste avant de me coucher (et même quand j’étais déjà couchée!) que je devais a-bso-lu-ment partager sur Facebook ou Twitter. Mon cerveau passait donc soudainement du mode « ralentissement de l’activité » au mode « super excité » en une seconde et quart. Et si ça ne me réveillait pas complètement, la luminosité aveuglante de l’écran se chargeait de ça. Maintenant, je m’endors beaucoup plus facilement. Le sommeil, c’est la santé! Ça m’aide aussi à être plus présente pour ma fille…

3- Je réfléchis davantage à ma façon de communiquer avec autrui et à mes automatismes liés aux médias sociaux. Je me demande pourquoi ma vie semble privée de sens si je ne peux pas la résumer en une phrase rigolote sur Facebook ou Twitter. Je me questionne sur mon incapacité à appeler les gens. J’essaie de comprendre ce que je tente de fuir en étant constamment dans le « virtuel » au lieu de profiter du « réel ». Ce n’est pas facile de faire face à tout ça, mais le simple fait de me questionner est un bon début! Même si je réfléchis davantage à MOI (égocentriiiisme!), ça m’aide également à être plus présente pour ma fille au quotidien et à améliorer sa maman pour l’avenir…

J’avoue que j’ai triché en participant à davantage de conversations sur des blogues. J’ai remplacé un problème par un autre. Et j’ai utilisé Facebook pour communiquer avec certaines personnes dont je n’avais pas les coordonnées. Mais cette expérience de pause m’en a beaucoup appris sur moi-même et sur mes façons d’entrer en relation avec les gens. Tellement que je vais continuer ma pause Facebook cette semaine! Et je vais essayer de ne pas tricher, cette fois-ci…

Je vous invite à essayer vous aussi de prendre une pause des médias sociaux qui prennent le plus de place dans votre vie. Que ce soit pour une heure, une demi-journée, trois jours ou une semaine (ou davantage!), je crois que vous apprécierez l’expérience!

Image

Advertisements

Auteur : petitesvagues

My profile picture is actually street art by Sainer.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s